Anticipation au SDIS 44 pour l’habillement et les EPI ?

Voici le compte rendu de la réunion EPI/Habillement du jeudi 07 Février 2019:

Ordre du jour :  

– ARI MSA X1 avec SLS

– Point étape déploiement des polos techniques

– Impacte du GODR des fumées d’incendies sur les tenues de feu

– Questions diverses

ARI MSA X1

Pour information deuxième achat courant Mars. Restera le troisième achat en 2020 afin d’avoir l’ensemble du parc en MSA. 

Adieu FENZI, les fuites, l’incapacité à communiquer de manière compréhensible. 

État des lieux : 40% du parc actuel est en MSA et les 60% restant est en FENZI… Il est donc grand temps !

Rappel : 

Parc ARI vieillissant, volonté du SDIS de le renouveler afin d’éviter un surcout en entretien et d’avoir du nouveau matériel qualitatif suivant les évolutions technologiques et techniques. De plus la balise super Pass 2 ne respecte pas la directive européenne atmosphères explosives, coût trop important pour le fournisseur ET le SDIS pour rentrer dans la norme. Une pierre deux coups pour renouveler le parc !

 Solutions proposées par le SDIS : 

  • Test en commission de plusieurs fournisseurs (Drager, Matisec, MSA) sur des ARI équivalents (prix, fonctions). Résultat : MSA de retenu. 
  • Test en CIS d’une balise MSA avec un ARI X1 
  • Test en CIS de l’ARI X1 avec le système SLS (Single Line Scout = balise sonore de localisation et détection d’immobilité)

Les retours des essais en CIS indiquent une volonté des utilisateurs d’avoir le tout en un (MSA X1 avec système SLS).

Pour information tous les ans changement des piles LR6 12V du système SLS fait par la log.

SUD rappelle l’importance de passer en masques filets vis-à-vis du rapport de la CNRACL sur la toxicité des fumées d’incendie et de la contamination des SP. Malgré la connaissance du dossier et de nos avertissements avant l’achat des 164 nouveaux ARI MSA X1 avec le système SLS et les nouveaux masques MSA G1 avec brides qui vont avec, le Commandant CORNILLET va étudier les masques filets. Matthieu LE MOING va étudier la différence entre filet et araignée afin de choisir le matériel le plus adapté à l’opérationnel. Affaire à suivre, le SDIS sait vraiment anticiper quand il est question d’argent public…

Retour terrain sur la mise en place des nouveaux ARI dans les structures opérationnelles : 

  • La tonalité du système SLS est trop grave donc peu perceptible, remarque remontée, la log va étudier afin de trouver une solution.
  • Le fait que le sifflet soit couplé d’une tonalité cela pose aussi problématique car il peut y avoir confusion entre la tonalité de détresse. Et cela peut être gênant au niveau auditif car elle sonne en continue… Matthieu LE MOING va recontacter MSA.
  • La sangle de fixation de la bouteille :le scratch est différent par rapport aux anciens modèles ce qui fait que la sangle tient moins bien et se défait régulièrement. Le commandant CORNILLET note la remarque.
  • Lors d’une réunion il avait été décidé de supprimer la clé SLS mais cela ne permet pas au C/A de recenser ses binômes, il faut donc trouver une autre technique, plaquette avec fonction dans l’engin (C/A, COND, B1E, B1C, B2E, B2C) et nom (FPT, FPTL, BEA, EPC…) et appartenance de l’engin (CIS). Le Commandant CORNILLET a compris l’idée et va étudier.
  • Housse bouteille : aucune protection thermique, juste mécanique pour le transport. Absorbe les particules, donc compliqué pour la décontamination INC. La log se justifie vis-à-vis du prix des bouteilles…

Coup de gueule lors des tests en CIS : 

Un système permettant de connecter la bouteille en un clic avec la robinetterie du dossard n’a pas été présenté. Sauf qu’il faisait partie des options à tester… Évidemment aucun CIS ne l’a noté comme option à retenir vu qu’ils ne l’ont pas vu ! Pourtant cet Alpha clip à une utilité certaine en formation caisson pour les stagiaires, les formateurs ET pour le logeur. Ils sont au courant et Philippe BLIN rappelle qu’à l’époque un système similaire coutait 7000€… RETEX SUD : lors d’intervention en IGH, il peut arriver que les binômes changent leurs bouteilles pendant l’ascension dans les étages, ne trouvant pas de zone saine ils doivent néanmoins changer de bouteille. Le système proposé (alphaclip) aurait donc une plus-value pour les CIS avec IGH sur leurs secteurs…

Du positif :

+ Masque G1, nous appuyons sur la qualité du produit. Pour information c’est le leader du marché des masques d’ARI.

+ SLS : Tonalité progressive avec variante.

+ Manomètre avec de la lumière, plus-value lorsque nous sommes dans le black.

Le Commandant nous indique une innovation pour étude au SDIS44 : 

Communication avec ARI : dossier interservices entre le GSN et la log sur des nouveaux systèmes de com intégrés aux ARI. SUD rappelle que ce système est proposé sur l’ARI MSA G1 et M1 (mais trop cher pour le SDIS). La log préfère étudier une option qui s’adapte sur nos ARI actuels le système C1 de chez MSA, à voir…

Polos techniques TSI (point étape déploiement)

En cours de livraison, quelques soucis au lavage qui ont été remonté à la log, les vêtements feraient des bouloches.

Le Service HSE rappelle que le lavage de nos tenues doit se faire à 60°C pour détruire les bactéries et virus. Les nouveaux vêtements ne supportent pas un lavage supérieur à 40°C donc contaminés ou doute = DASRI.

Impacte GODR Toxicité des fumées d’incendies / CMR sur la gestion des tenues de feu

La log va publier une note de service sur l’interdiction du port des gants nitriles sous les gants de feu par peur que des SP rentre au feu qu’avec des gants nitriles… Outre ses propos rabaissant, le Commandant CORNILLET appui le fait que le SDIS fournisse des gants techniques offrants une protection optimale et que le fait de porter les gants nitriles sous les gants de feu (dans le but d’éviter la contamination incendie) peut être néfaste s’il se produit un accident thermique sur le SP. Le Docteur GAY BINEAU fait allusion à un accident survenu dans le SDIS 29, selon les dires du chirurgien ayant opéré les deux SP, « s’ils avaient eu des gants nitriles sous les gants de feu, j’aurais dû les amputer tous les deux ». La source reste néanmoins à vérifier. Il y a actuellement un rapport Belge sur le sujet qui reste intéressant mais les bénéfices risques doivent être étudiés de manière plus poussés. Nous amènerons le sujet en CHSCT afin de trouver la solution la plus appropriée pour les SP.

Suite au rapport de la CNRACL et de nos précédents échanges la log fait un plan d’équipement afin d’étudier le passage des tenues de feu en collectif pour 2020. Attention sur le terme de collectif ! Ce n’est pas une tenue pour six mais bien six pour six avec la possibilité d’en avoir une propre dès que la tenue est considérée par l’utilisateur comme contaminée. Donc aucun impact pour l’agent qui, à l’heure actuelle, nous pose problème entre la gestion des deux tenues et le délais de nettoyage du prestataire…

Réflexion sur l’aspect logistique (nettoyage en interne), seulement 40% des tenues du département font appel au prestataire. Nous ne sommes donc pas efficaces et cela coûte extrêmement cher pour le SDIS.

Réflexion pour associer le nettoyage des gants et des cagoules. Nous rappelons que les gants sont la source numéro un en terme de contamination incendie et qu’à ce jour nous n’avons aucune possibilité de les laver correctement. Même après un lavage a grande eau, lorsque l’on remet les mains dedans elles ressortent noires alors que nous n’avons pas été en contact avec des salissures…

Le but est d’être cohérent sur un circuit propre et de répondre à la décontamination incendie.

De plus la log vient d’acter une durée de vie pour les tenues de feu égale à 10ans, suite à des essais en laboratoire. Même si les différents échantillons envoyés en laboratoire avaient des résultats satisfaisant en termes de protection mécanique, pour ce qui est de la protection thermique ils ont préféré fixer cette limite ne voulant pas jouer avec le feu. Ce qui est plus que pertinent.

Questions diverses

  • Facturation des EPI sur la masse, nous empêche d’avoir accès à certains produits du catalogue du fait de notre activité opérationnelle.
  • Qu’en est-il du projet des bavolets textiles ? En attente de réception de ceux-ci pour des prochains tests en CIS.
  • Le SDIS anticipe-t-il des cagoules de feu qui se mettent par-dessus le masque comme le veut le constructeur et si nous passons en masque filet ? Le Lieutenant VINAY qui pilote le GTI a reçu des cagoules tests, pas d’information supplémentaires…
  • Qu’en est-il des gants de feu courts que nous avions essayés ? Ce modèle pose toujours problème avec les différentes générations de tenue de feu (l’emplacement de la ganse de la veste doit être à l’intérieur pour pouvoir passer en court cela sera donc envisageable lorsque l’ensemble du parc ou d’une structure aura la même génération de veste).
  • Tenue contre le froid et pluie ? Nous sommes en attente des résultats des tests et de l’étude de marché réalisée par le Groupe Technique Régional (achat mutualisé) pour les coques de pluie. Afin d’être uniforme le SDIS va étudier si l’achat de bonnet peut être envisageable ou non niveau budget. 
  • Des tests sur les effets chaussants sont en cours par des membres du CHSCT, Matthieu LE MOING attend les résultats. Pour le moment nous restons sur un effet polyvalent. Une réunion ultérieure traitera du dossier effet chaussant à lui seul. SUD relancera le débat lors du prochain CHSCT de Mars.
  • Gants de déblai, la suppression de ceux-ci a été vu en commission ultérieurement mais SUD insiste en expliquant que pour un usage pompier dans le cadre de missions hors feu, nous devrions avoir des gants plus techniques et non pas des gants de jardinage. Voir le WRC par exemple, le dossier est en cours… C’est cher mais c’est une main de pompier dedans et les récents accidents aussi malheureux soient ils, appuient notre demande.
  • A quand des tenues de feu de couleur pour la visibilité, la perception des salissures et la dissociation avec les forces de l’ordre ? La log attend la sortie de la norme européenne 469 qui devait déjà sortir fin d’année 2018 mais qui est reportée en 2020 voir 2021… Bref c’est pas pour demain. Mais sur ce coup, si le SDIS anticipe et que la norme sort une couleur autre que celle choisie nous ne manquerons pas de le faire remarquer au SDIS donc… A savoir que le marché avec le fournisseur actuel (SIOUN) a été signé pour 4ans (1an reconductible 3 fois)
  • Suite à notre dossier sur les FPT, nous demandions un projecteur portatif par agent dans l’engin, nous passons de deux à 4 sur les prochains FPT mais nous ne lâchons rien !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.