Brèves de comptoir – 3 février 2015

Le 3 février 2015, l’ensemble des syndicats du SDIS 44 dont SUD SDIS 44 ont été accueillis par la direction et Mr Bocher pour la réunion trimestrielle au nom du dialogue social. Chaque syndicat a envoyé au préalable ses questions et on a essayé de leur répondre. Voici un résumé humoristique de cette rencontre. Bonne lecture à tous!

 

Brèves de comptoir:

Client : Hervé, t’as lu la nouvelle feuille de route du dialogue social ?

Taulier : Tu penses. Toutes ces couleurs, ces terminologies, une vraie vision sur 3 ans ! Y a pas plus clair …

Client : L’administration a oublié la réunion de préparation de la prochaine CAP sur le règlement intérieur. Y’en a besoin quand même ?

Taulier : Oui, c’est sûr. Mais elle va rectifier le tir. La commande vient d’être passée.

Client : Et la petite ligne tout en bas ? J’lis mal : « réunion syndicale sur les problématiques CTA-CODIS ». Bizarre ! Tout le monde ne va pas être informé, ça c’est sur …

Taulier : T’inquiète, tout va s’arranger. Y a qu’à dire à l’administration de prévenir tous les syndicats de la réunion de demain matin. Ils vont bien se débrouiller pour être là, les gus !

Client : T’es au courant toi qu’il n’y a plus de plongeurs opérationnels en nombre sur le département. On fait comment à Nantes, y a plus personne pour sauver nous sauver ?

Taulier : Mollo !!! Tout est sous contrôle. La ville de Nantes gère le dossier, l’administration ne peut se positionner. Ils en rajoutent toujours les pompiers.

Client : Quand même, il faudrait …

Taulier : J’t’arrête de suite, c’est hors sujet là !!!

Client : L’administration prévoit de lourdes négociations à l’été 2015.

Taulier : Lourdes, lourdes, tout est relatif.

Client : Il s’agit tout de même de la légitimité des primes de spécialités pour les pompiers. Tout ça en juillet et en août.

Taulier : Justement, le soleil et la chaleur de l’été va leur ouvrir les chakras. Ils seront plus à même d’accepter la situation.

Client : L’été … va y avoir du boulot pour les plongeurs malgré un manque d’effectif formé.

Taulier : T’en reviens aux plongeurs ? D’accord, des hypothèses sont ressorties des travaux et vont semble t’il modifier profondément le SDACR. Mais, c’est le gars de la ville de Nantes qui chapote tout. Faut du temps. Regarde la nouvelle feuille de route. Mise en œuvre janvier 2016.

Client : En attendant, fait pas bon glisser dans l’eau …

Taulier : T’es mauvaise langue. Dès que le site Roussay est opérationnel, les petits plongeurs pourront se former de nouveau. Aller, j’dirai même que le sujet va être porté à l’ordre du jour du prochain CT, fin du mois. Tu vois bien que l’administration ne veut en aucun cas saborder ce service. Au contraire !

Client : Qu’est-ce que t’en penses toi Hervé de la suppression de la cantine dans les casernes ?

Taulier : Du blabla pour pas grand-chose. Les tickets restos, c’est quand même pas mal.

Client : J’suis pas convaincu.

Taulier : Tu rigoles ? Un ticket réévalué à 6,75 euros l’unité !

Client : Certains préféraient 8 euros.

Taulier : J’sais pas, faut voir.

Le taulier s’éclipse dans l’arrière salle et reviens quelques instants plus tard.

Taulier : Allez, t’as raison, 7 euros le ticket, ça passe.

Client : Dans le sud, les chiffres expriment autres choses. L’économie faite sur la suppression du cuistot  et la baisse du nombre du ticket par an permettent le financement de cette hausse du ticket. Une affaire à zéro euro pour l’administration.

Taulier : Les sirènes du sud … les chiffres, c’est pas aussi simple et faut être habitué à les manipuler pour comprendre.

Client : La complémentaire santé coûte de plus en plus chère. C’est compliqué.

Taulier : L’administration va filer un coup de pouce. Selon la tranche dans laquelle se situe le gars, il pourra toucher de 6 à 16 euros mensuel. Mais, faudra consentir à un contrat labellisé. Là, pas de marge possible, trop impactant financièrement.

Client : Ton dernier mot « Jean-Pierre » ?

Taulier : Arrêtes tes conneries … impossible de faire mieux.

Client : L’article de loi sur l’abrogation du temps d’équivalence pour les pompiers logés, ça pose problème ?

Taulier : Celui qui dit qu’au 1er juillet 2016 tu n’as plus le droit à un logement contre un temps de travail plus important … il vient d’être abrogé par le Conseil d’Etat.

Client : C’est vrai, j’avais pas lu jusqu’au bout. Dis donc, depuis le 1er janvier 2014, plus d’équivalence pour les logés.

Taulier : Cela va être bien compliqué. Heureusement que cela ne touche que 38 personnes : 11 officiers et 11 non officiers logés ainsi que 16 conversions logement.

Client : T’en connais un rayon, toi Hervé.

Taulier : Un peu … va juste falloir régulariser l’année 2014, sous quelle forme ??? Et, trouver un juste équilibre pour la suite. Faut se poser et en discuter, la nouvelle feuille de route du dialogue social est là pour ça.

Client : Tiens, un questionnaire : pour ou contre la mixité ?

Taulier : Pour, à 100% pour. C’est incontournable. Par contre, pas de type à la fois pro et volontaire dans la même boutique. A que non !!!

Client : A Gouzé, livraison des travaux en 2016 et gel du recrutement jusqu’à cette date.

Taulier : Oui et pour Rezé, l’administration parle de l’année 2018, fin des travaux. Par contre, entre 10 et 15 recrutement dès cette année 2015.

Client : Même chose pour les recrutements pour Nantes-Nord mais avec livraison des travaux en 2019. Et les autres coins du département ?

Taulier : C’est écrit, regarde … les recrutements se poursuivent pour atteindre le cadre fixé. Affinage des effectifs en garde et/ou astreinte pour atteindre le POJ des centres de catégorie 4. La volonté politique, rien de plus légitime !

Et blablabla …

 Mais vous n’êtes pas obligé de nous croire !!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*