Le régime indemnitaire ou Ri

Compte rendu de réunion avec la direction du 28 juin 2012:

« Sans grand entrain nous assistons à cette réunion d’information sur le thème du régime indemnitaire, RI pour les puristes.

 En ouverture, une petite plaisanterie aigre-douce du DRH sur la présence éventuelle d’un enregistreur caché dans les poches de vos représentants …

 Ensuite, le DRH nous explique la démarche souhaitée par le Président du CASDIS : l’ouverture d’un dialogue social avec l’ensemble des entités syndicales du département. Changement pour le moins surprenant lorsque l’on se remémore la quotidienne cabale contre SUD SDIS 44 … Concrètement, les échanges passeront en priorité par les instances représentatives puis par FO et SUD SDIS 44, pour une concertation globale.

Nous demandons précision quant à notre rôle, informatif ou implication dans les avis décisionnels. Le DRH explique que les travaux d’études et de propositions seront menés en amont par les différents services du SDIS 44  et que nous serons ensuite sollicités au même titre que les autres syndicats.

  La présentation de ce matin a pour base un document, fort bien construit, intitulé « Analyse du RI », qui fut présenté au Bureau du CA le 29 mai dernier. Il serait prétentieux de notre part de pouvoir en faire un résumé complet ici. Nous préférons vous l’adresser individuellement si vous nous en faites la demande. Evidemment, dès que le DRH, comme il s’y est engagé, nous l’aura fourni.

  En premier lieu, ce document aborde exclusivement la problématique PATS avec un vilain parallèle avec la filière sapeur pompier. En effet, un simple comparatif salarial ne peut expliquer les différences, tout le monde sachant que chaque filière a ses propres technicités et contraintes. Nous avons expliqués au DRH notre point de vu, mais celui-ci ne semble guère convaincu. Pour lui, il n’existe rien de rationnel pour expliquer une si grande différence de RI entre ces trois filières – administrative, technique et SPP. Semble t’il que la « vie professionnelle » des personnels du SDIS 44 ne peut justifier de telles différences financières. Si comparaison devait être trouvée,  peut être pourrait elle concernée un officier de sapeur pompier et un PAT, dans leurs approches administratives du métier … la comparaison ne pouvant s’arrêter qu’à ces personnels.

En second lieu, nous craignions que ce constat écrit ne soit l’occasion d’une augmentation des PATS de la catégorie B en premier lieu puis de la catégorie A par effet boule de neige. La catégorie C restant elle sur la touche.

  Nous participerons donc aux prochaines rencontres dans un esprit d’ouverture, en écho à l’attitude de la gouvernance.

Nous resterons très attentifs à gestion de cette revalorisation pour que la catégorie C des PATS ne soit pas l’oubliée des débats.

Nous resterons vigilants à ce qu’aucune comparaison ne puisse nuire aux personnels sapeurs pompiers.

Nous attendrons du DRH la même sollicitude exprimée à l’égard des PATS qui œuvrent pour lui et concernés par tous ces changements et les sapeurs pompiers professionnels « de la cour ».

 On peut tromper mille fois mille personnes … non, on peut tromper une fois mille personnes mais on ne peut pas tromper mille fois mille personnes. Non, on peut tromper une fois mille personne mais on ne peut pas tromper mille fois une personne. Non… »

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*