Prise de position sec

Depuis plusieurs semaines les discours vont bon train sur l’avenir des lauréats au concours d’accès à la FAE 2011. La mise en place de notre refonte de la filière n’est pas non plus en reste. Dans ce brouhaha, plusieurs certitudes s’offrent à nous.

 La première est que SUD SDIS 44 défend à la fois une formation commune aux 44 postulants lauréats référencés par le DRH par FAE 1, FAE 2 et FAE 3, mais également l’occupation pour tous des fonctions de chef d’agrès deux équipes.

Rien n’est ici négociable, les personnels ne devant pas être les victimes du désintérêt méprisant d’un DRH à l’égard du personnel.

 La seconde est que SUD SDIS 44 ne partage aucunement la position d’un certain syndicat représentatif dans son acharnement à ne défendre que la FAE 1 au détriment des deux autres. Nous dénonçons avec fermeté l’amalgame fait entre le rôle de représentant du personnel et le rôle de représentant de leurs syndiqués. Action inconcevable que d’adresser un courrier au président CASDIS ou des mails inquisiteurs aux lauréats de la FAE 1 dans l’espoir de les rallier à leur cause.

Comportement inadmissible pour des représentants élus par tous lors des dernières élections professionnelles.

 La troisième est que la gestion de la refonte de la filière est plus qu’aléatoire, notre gouvernance n’ayant rien anticipée. Aujourd’hui, le DRH décide, nie, annonce, reviens en arrière, botte en touche, fustige, … avec le sourire en prime.

Chaque décision se révélant être une balourdise de plus.

 Au-delà de toutes implications syndicales, de représentativités, d’adhésion ou non à cette réforme, tous avons des avis louables pour une adaptation intelligente de cette réforme.

 Etonnant parallèle entre le monde de notre gouvernance et le monde des Shadoks : « Quand on ne sait pas où l’on va, il faut y aller … et le plus vite possible ».

 

Cela fait sourire … ou pas !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*