Tu veux de la sauce avec tes frites

Voici une petite exclu satyrique comme on les aime chez sud et qui nous fait pencher entre le rire et les pleures. Quoi qu’il en soit, voici où vont nos impôts et une des justifications du « désolé c’est la crise donc la catégorie C, vous serez sacrifiée ».

Un sénateur présente ses notes de frais à la trésorerie du Sénat, dont deux notes d’un même restaurant :  l’une de 1.428 euros (51 convives) et l’autre de 1.064 euros (38 convives), etc.
 Les services de la trésorerie ont cependant un doute :  Il semblerait qu’il s’agisse de fausses factures …Aaah bon? …que le resto en question appartient à la propre fille de ce sénateur…

Aaah bon ? …  Lequel sénateur y détient aussi des parts du capital …  Aaah bon ? 

Allégations évidemment réfutées par le sénateur qui s’indigne de ces soupçons et déclare vouloir porter plainte pour diffamation. Il produit à l’appui de ses protestations d’innocence un communiqué de soutien de la Présidence du Sénat ( sur papier à en-tête de la présidence, avec signatures et tout et tout …). Problème : après une rapide enquête, ce document se révèle être un faux !

 Récapitulons : népotisme, fausses factures, faux en écritures publiques, tentative de détournement de fonds publics, la totale quoi !
 Vous-vous dites qu’une histoire comme celle-là se passait en Tunisie avant la révolution jasminisée, ou bien au Tadjikistan oriental ou à la rigueur dans une quelconque république bananière d’Amérique du Sud !

 Et bien les copains !  Ca se passe en France et en ce moment (2011) ! Le sénateur en question s’appelle Jean-Marc Pastor (PS) et, tenez-vous bien, il est un des trois « questeurs » du Sénat, c’est-à-dire un des 3 bons garçons à l’attitude exemplaire chargés de gérer et de contrôler les 350 millions annuels que nous coûte cette « noble » institution et qui ont essayé (je parle toujours des 3 questeurs) de s’octroyer dans la plus ou moins grande discrétion 3.500 euros de « prime » fin juin 2011.

Les sénateurs (de tous bords politiques faut-il préciser…) ont tenté en vain d’étouffer l’affaire afin qu’elle ne s’ébruite pas. Ca ferait mauvais effet pour eux….Trop tard ! 
 
L’information a filtré ! Question : Messieurs les sénateur vont prendre des sanctions contre J.M. Pastor, révoquer son mandat, porter plainte contre lui ou quelque chose dans ce genre ? Vous pouvez toujours courir mes amis ! L’année prochaine ou dans 3 ans, Pastor sera toujours sénateur et tout aura été oublié …
 
Le traintrain ( de sénateur ) quotidien dans les institutions de la République , quoi…! Jean Marc Pastor est sénateur PS du Tarn.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*