Du vent rien que du vent

Voici en copie le communiqué de presse de Grosvalet. Vous ne serrez sûrement pas étonné en survolant ces quelques lignes qui ne sont qu’une association de mot sans grand intérêt. Ca ne mérite en aucun cas une lecture approfondie car ce n’est que du vent. Vous aurez l’impression de lire une bonne réponse politique qui ne fait pas avancer le problème et qui n’a que pour but que de faire de la propagande auprès de la population dans le fait qu’il n’y a aucun problème.

« Pas de vague!  » ça vous rappel quelques choses! Et bien c’est bien le contenu de cette réponse qui n’a pas pour but de nous rassurer, bien au contraire… On vous laisse juger par vous même…

 

Le fameux communiqué de presse:

« La réforme imposée par les décrets du 20 avril 2012, baptisés depuis « refonte de la filière sapeurs- pompiers professionnels », a été définitivement consolidée par une circulaire ministérielle en date du 15 janvier 2013. Elle prévoit un alignement de la filière sapeurs-pompiers sur le droit commun de la fonction publique territoriale.

Le SDIS de Loire-Atlantique a prévu une application organisée de cette réforme, en cohérence avec son SDACR, lequel a été adopté à l’unanimité par tous les organismes consultatifs et les assemblées et arrêté en mai dernier par monsieur le préfet.

Cette mise en place a donc été présentée aux partenaires sociaux, dans le cadre des concertations spécialement organisées sur ce sujet, depuis le 22 février dernier.

Le 25 mars, une réunion devait conclure le cycle de concertation engagé par la DRH sur ce dossier, mais n’a pas permis de dégager de consensus.

Malgré les points d’accords constatés sur :

-  le mode de recrutement des sapeurs,

 – le dimensionnement des besoins en chefs d’agrès une équipe ou tout engin,

-  les avancées réalisées sur les modalités d’exercice de la fonction de chef de garde

 – les garanties obtenues sur la nomination des chefs d’agrès tout engin au grade d’adjudant,

Un point de désaccord majeur subsiste sur la nomination des caporaux et caporaux-chefs au grade de sergent.

Le sujet a donc naturellement été retiré de l’ordre de jour du CTP du 28 mars, afin de laisser aux services le temps nécessaire à l’élaboration d’une proposition qui permettrait de poser les bases d’un accord.

Le prochain rendez-vous avec les partenaires sociaux sur ce dossier a été fixé le 9 avril prochain, en vue d’une présentation au CTP du 16 avril.

L’exécutif du SDIS et la Direction ne comprennent donc pas cette manifestation qui laisserait croire à une impasse, alors que la concertation est toujours en cours.

 

 

Philippe GROSVALET

Président du Conseil Général

Président du conseil d’administration du SDIS

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*