Economie: La restauration pour la catégorie A oui, pour la catégorie C non

Voici le dernier courrier en date envoyé par votre syndicat SUD SDIS 44 au président du CASDIS 44 afin de l’alerter de la situation concernant la restauration au sein des centres de secours.

 

Monsieur Le Président,

Le 10 avril dernier, une réunion sur le thème de la restauration collective dans les centres de secours de l’agglomération nantaise, a réuni vos services en charge du dossier et les représentants des utilisateurs de la restauration collective actuelle.

Cette réunion se devait d’être un véritable lieu d’échange. En lieu et place de réflexions sur l’avenir de cette restauration collective, en lieu et place d’étude sur la probabilité des nombreux projets et idées proposés par les utilisateurs, vos représentants ont imposé leur vision de la future restauration collective. Vision très réductrice puisqu’elle fait abstraction de toutes les propositions des participants et ne retient que la mise en place du système de « ticket restaurant ».

Nous nous interrogeons sur l’implication de vos services dans la recherche de solutions viables et profitables à vos personnels en gardes postées dans les centres de secours concernés. En effet, fort est de constater que votre cadre supérieure ainsi que le responsable en charge de la restauration, sont à mille lieux de connaître la vie quotidienne des utilisateurs, leurs contraintes, leurs obligations,  leurs attentes. Comment devons nous comprendre le fait que le seul décideur dans ce dossier ne soit votre cadre « scribouillard » et non le groupe de travail composé de sapeurs-pompiers professionnels ?

Le 20 mai prochain, votre cadre supérieure réunit de nouveau l’ensemble des protagonistes. Devons-nous craindre qu’elle va asseoir sa propre vision du dossier en entérinant sa décision, consistant en la disparition de la restauration collective et supprimant de surcout les emplois actuels en cuisine ?

Il nous semble primordial de sauvegarder une restauration collective de qualité. C’est-à-dire une composante alimentaire cohérente (quantité et qualité des produits) et un service en salle optimisé. Nous restons confiant dans l’attention que vous porterez à l’avenir de la restauration collective au sein de vos centres de secours.

Restant à votre disposition, nous vous prions d’agréer, Monsieur Le Président, l’expression de notre considération la plus distinguée.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*