Compte rendu de CA du SDIS 44 de décembre où l’argent et le volontariat est roi

Il se mêle de tout …

… en direct du Conseil d’Administration du SDIS 44, ce mardi 10 décembre 2018.

Deux gros dossiers sur la table : l’avenir du volontariat et la cagnotte sonnante et trébuchante du SDIS.

A l’instar de ses homologues, le SDIS 44 planche sur le développement du volontariat. Quelques chiffres, histoire de rappeler l’importance du volontariat dans le département :

  • 3.800 SPV
  • 83 % des effectifs globaux
  • 86 % des CIS composés exclusivement composés de SPV
  • moyenne d’engagement à 11 ans (femmes et hommes confondus)

Il est également important de signaler le manque de chef d’agrès tout engin et une indisponibilité chronique, du lundi au vendredi, entre 07h et 15h.

Pour pallier à tout ceci, un joli fascicule de 24 engagements pour l’avenir du volontariat … bientôt dans les kiosques.

Retenons, entre autres, quelques  propositions :

  • faciliter l’équilibre volontariat/ travail/ famille : favoriser la prise en charge physique et financière des enfants (crèche, périscolaire, etc.) ; reconnaissance du conjoint(e)
  • développer le potentiel de disponibilité : faciliter l’accès des SPV au logement ou à la propriété sur la commune d’implantation du CIS
  • valoriser l’engagement dans la vie privée comme professionnelle (critères de reconnaissance, développer la VAE, créer lien avec la hiérarchie, avec l’employeur)

Gageons que tous ces efforts (financiers, humains, techniques) ne se font pas au détriment des nombreux dossiers portés par vos serviteurs et nécessaire au maintien et au développement de votre avenir professionnel.

Dans le même registre, Monsieur Le Président présente sa motion de soutien aux sapeurs-pompiers de France contre la Directive Européenne du Temps de Travail. Celle que nous nommons familièrement : Arrêt MATZAK. Soutien au monde du volontariat, ne nous trompons pas.

Nous avions demandé, initialement, pouvoir intervenir pour expliquer à mesdames et messieurs les élus, ce qu’est exactement cette directive, ce qu’elle implique, les avancées sociales inhérentes à sa mise en place et rappeler la suprématie du droit européen sur le droit français.

Monsieur le Président préférant que nous fournissions un document explicite, plutôt qu’une allocution ce jour … ce n’est pas dans les habitudes de la maison.

Croyons en la sincérité de notre Patron et préparons activement le colis individualisé.

Il est alors temps de parler « gros sous » publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUD SDIS 44

GRATUIT
VOIR