Les agressions au SDIS 44, un dossier qui avance un peu grâce à SUD SDIS 44

Voici le compte rendu de la réunion avec la direction sur le sujet des agressions au SDIS 44.

“Il était une mauvaise fois … Grand séminaire autour du thème des agressions des sapeurs-pompiers. Réelle prise de conscience de nos élites ou simple effet médiatico-politico-moraliste … je vous laisse libre de choix !

Dans le doute, l’une des avocates de SUD était de la partie, histoire de traduire les éloquences juridiques du service organisateur. Une certitude, notre Général ne passa pas plus d’un tiers de cette réunion à nos côtés. Sans doute trop accaparé par l’aménagement de sa jolie vitrine, dans l’attente de sa nouvelle médaille d’or.

Une réunion faite de beaucoup de verbiage sans intérêt ! Mais, me direz-vous, une réunion sans bla-bla n’est pas une réunion made in SDIS 44 … malheureusement !

D’énormes tableaux, un nombre incalculable de chiffres, des camemberts multicolores indigestes, pourcentages et autres chiffrages lourds de conséquences … Constat sudiste de cette situation :

– Trop peu de dépôts de plaintes suite à agressions, insultes, menaces …

– Un courrier de protection fonctionnel mal expliqué, mal exploité, non adapté …

– Un fossé énorme entre le service juridique et les attentes des personnels en CIS …

Gros piquage de colère rouge alors que le représentant de l’administration explique ses actions lors de deux récentes agressions. Propos de l’individus à l’extrême opposé du ressentis des protagonistes sapeurs-pompiers, impactés physiquement et moralement par les procédures. Mais passons ce coup de sang et regardons l’avenir. Ainsi, en 5 points, la proposition de l’administration :

1) Compléter la note de service « Stratégie plainte ».

2) Compléter le courrier de la protection fonctionnelle adressé aux SP lésés.

3) Après la décision de poursuites par le Procureur de la République, conseil d’un avocat selon le choix du SP (personnel ou mise à disposition par le SDIS).

4) Accompagnement systématique par le service juridique.

5) Présence du SDIS dans toutes les procédures en soutien du SP. De trop longs échanges pour aboutir, enfin, à l’entente de notre demande initiale.

De longs mois à batailler enfin reconnus. OUF !!! Et vive le point 3) … Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage.”

La mauvaise graine de SUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUD SDIS 44

GRATUIT
VOIR