Quand le mot Europe prend tout son sens chez les pompiers

En ce moment même au Tribunal de Lyon, l’institution se prononce sur le statut de travailleur de sapeurs-pompiers volontaires français. 

L’enjeu est important, car dans notre pays plus de 200 000 sapeurs-pompiers volontaires sont privés des dispositions protectrices pour leur santé et leur sécurité, conférées par la directive du 4 novembre 1993 modifiée en 2003. Cette directive de 1993 n’a jamais été transposée en droit national pour les pompiers volontaires, alors que le droit de l’Union européenne les considère pourtant comme des travailleurs.

Pour l’occasion deux sapeurs-pompiers volontaires belges, dont le célèbre M. Rudy Matzak seront présents à cette audience pour soutenir leurs collègues français, et répondre aux interrogations.

L’image du système français se joue donc maintenant à Lyon car les SDIS qui bafouent la santé et sécurité du sapeur pompier volontaire et profitent de ce travailleur à faible coût, devront changer leurs manières de fonctionner afin de répondre aux lois européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUD SDIS 44

GRATUIT
VOIR